Publications

  1. Communiqués et médias

    Déclaration des congrégations religieuses féminines du Canada concernant l’urgence climatique

    Lire la suite
    Télécharger
  2. Communiqués et médias

    Chanson hommage d'Écho d'un Peuple

    Lire la suite
  3. Échos

    Échos du Centre de la Cause Élisabeth Bruyère

    Lire la suite
    Télécharger
  4. Échos

    Échos du Centre de la Cause Élisabeth Bruyère

    Lire la suite
    Télécharger
  5. Nouvelles SCO

    Conférence à Rome sur la traite des personnes

    Lire la suite
    Télécharger
  6. Communiqués et médias

    Une histoire de charité - Reportage sur la Congrégation par TVRogers

    Lire la suite
  7. BibleConsulter toutes
    les publications

Célébrons 175 ans !

<p>Célébrons <strong>175 ans !</strong></p>

Célébrons 175 ans !

Célébrons 175 ans !

Le 20 février 2020 marquera le 175e anniversaire de fondation de la Congrégation des Sœurs de la Charité d’Ottawa (mieux connue sous le nom de Sœurs Grises de la Croix). En 1845, Sœur Élisabeth Bruyère à 26 ans a répondu aux besoins urgents de son temps. En trois mois, elle met sur pied des services absents de la ville de Bytown (Ottawa) : première école bilingue, premier hôpital général, un orphelinat et une maison pour les personnes âgées. En ce 175e anniversaire de fondation, les Sœurs de la Charité d’Ottawa veulent rendre hommage à cette femme extraordinaire que fut Élisabeth Bruyère. Le Pape François, en 2018, a reconnu l’héroïcité et la sainteté de ses vertus et l’a proclamée Vénérable, premier pas pour accéder à sa canonisation. Nous profitons de cet anniversaire pour remercier chaleureusement tous les parents, les collaborateurs et les collaboratrices, les employé.e.s, les ami.e.s qui nous ont et secondées dans nos œuvres et qui continuent à porter notre mission de charité et notre charisme de compassion.

Faites votre possible et comptez sur le Bon Dieu.
Mère Élisabeth Bruyère
Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l'Esprit de Dieu habite en vous ?
1 Cor 3-16
S’il n’y a plus de vraie joie, c’est parce qu’on ne sait plus la trouver là où elle a sa vraie source.
Augustin Guillerand