Passer la navigation du site

Publications

Chanson hommage d'Écho d'un Peuple

Toi qui veilles sur moi

Voilà 175 ans, le 20 février 1845, la jeune Élisabeth Bruyère et trois pionnières courageuses sont arrivées dans l’univers ultra violent de Bytown… En seulement trois mois, ces Sœurs de la Charité ont ouvert une école, un orphelinat et créé ce qui deviendra l’Hôpital général d’Ottawa ! Lors de la terrible épidémie du typhus, défiant totalement les conventions de l’époque, Élisabeth et ses sœurs ont décidé de soigner tout le monde, peu importe leur langue, leur réputation sociale, leur ethnie ou leur religion. La suite de l’histoire est tout aussi impressionnante : pendant six générations, bien que leur mission première soit l’aide aux pauvres, les Sœurs de la Charité d’Ottawa ont opéré et fondé des écoles partout en Ontario et au pays, implanté des missions humanitaires de toutes sortes tout autour de la terre, et propagé le charisme de leur jeune fondatrice reconnue comme « vénérable ».

Toi qui veilles sur moi (paroles : Lise Paiement et Félix Saint-Denis et musique : Brian St-Pierre)

Partez… sortez de chez vous… allez vers… (…) pour retrouver les démunis, les gens dans le besoin, les familles éprouvées.
Élisabeth Bruyère
Car, je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi gros comme un grain de sénevé, vous direz à cette montagne : Déplace-toi d'ici à là et elle se déplacera, et rien ne vous sera impossible.
Mt 17, 21
La vie est un mystère qu’il faut vivre, et non pas un problème à résoudre.
Gandhi