Notre histoire



Qui
SOMMES-NOUS?

Notre présence
DANS LE MONDE

Devenir une
SOEUR DE LA CHARITÉ

Sur les pas d’Élisabeth


Bien que son nom de religieuse fut Bruyère, elle est la fille de Jean Baptiste Charles Bruguier et de Sophie Mercier.
 

1839 

Elle entre  dans la Congrégation des Sœurs Grises de Montréal.

 

1840

Elle prend l'habit des Sœurs Grises de Montréal.

 

1845

Sœur Élisabeth est sollicitée pour fonder une communauté religieuse à Bytown dans le Haut-Canada. Le 19 février, elle part avec les Sœurs Éléonore Thibodeau, Rodriguez et Saint-Joseph ainsi qu'Élisabeth Devlin, postulante, et Mary Jones, aspirante.  Avec ses compagnes, elle fonde des dispensaires, ouvre des écoles catholiques et des orphelinats, des maisons de retraite et met sur pied le premier hôpital de Bytown.  Cet hôpital deviendra le futur Hôpital Général d'Ottawa.  Elle est aidée par une équipe de médecins, dont Pierre Saint-Jean qui deviendra maire d'Ottawa et député de l'Ontario.  Dès leur arrivée à Bytown, Sœur Élisabeth et ses compagnes rendent également visite aux pauvres à domicile, car cela fait partie de la mission des Sœurs Grises.

 

1847

Sœur Élisabeth et ses compagnes luttent contre le typhus qui ravage la région.

 

1854 

La communauté des Sœurs Grises de Bytown devient autonome.  C’est dans le but de mieux servir les pauvres que la communauté naissante accepte de se détacher de celle de Montréal.  Mère Élisabeth Bruyère est alors élue Supérieure générale de la nouvelle congrégation, les Soeurs de la Charité d'Ottawa, et sera réélue à ce poste jusqu'à son décès en 1876.
 

Elle  meurt le 5 avril 1876 à Ottawa après 31 ans de dévouement auprès de la population d'Ottawa.

 

À la mort de la fondatrice, les statistiques énumèrent ses œuvres avec éloquence : 23 maisons actives, 198 professes vivantes, 22 écoles paroissiales, 10 pensionnats, 2 hôpitaux généraux, 3 foyers d’enfants, 3 foyers de personnes âgées et 2 missions apostoliques.

Soins continus Bruyère, ancien Hôpital Général d'Ottawa, porte son nom en sa mémoire.

 

Bande dessinée : Élisabeth Bruyère, femme à l’écoute, femme à l’œuvre

Document : Parent, Huguette, SCO, Une forme d'inculturation du charisme de charité dans l'Église, 2011