Élisabeth Bruyère



Qui
SOMMES-NOUS?

Notre présence
DANS LE MONDE

Devenir une
SOEUR DE LA CHARITÉ

Centre de la Cause
 

État de la cause de canonisation
Mère Élisabeth Bruyère, Servante de Dieu


En 1977, à la demande de Monseigneur Joseph-Aurèle Plourde, alors archevêque du diocèse d'Ottawa, l'introduction de la cause de canonisation d'Élisabeth Bruyère a été accordée par la Congrégation pour les Causes des Saints, au Vatican.

En 1999, la Positio a été déposée à cette Congrégation.

Il s'agit d'un document qui démontre l'héroïcité des vertus pratiquées par la candidate à la canonisation.

En 2018Mère Élisabeth Bruyère déclarée vénérable par le Pape François.

Voici le texte de l'Archidiocèse d'Ottawa :


14 avril 2018

 

L’Archidiocèse d’Ottawa et les Soeurs de la Charité d’Ottawa se réjouissent de l’annonce faite au Vatican, ce matin, à l’effet que Mère Élisabeth Bruyère, fondatrice des Soeurs de la Charité de Bytown (maintenant Ottawa) est maintenant Vénérable, première étape en vue d’une potentielle canonisation future.

 

Mgr Prendergast, archevêque d’Ottawa, s’est dit heureux de cette nouvelle et a voulu souligner la très grande contribution de Mère Bruyère et de la communauté des Soeurs de la Charité depuis les tout débuts de notre ville et de notre diocèse.

« Mère Bruyère et les Soeurs de la Charité ont été les instigatrices et les fondatrices de plusieurs oeuvres caritatives dans notre communauté, notamment dans les domaines de l’éducation et de la santé, et leur oeuvre se poursuit encore aujourd’hui. Mère Bruyère a été le reflet de l’amour providentiel par son travail acharné pour les plus petits de la société, par sa vie de prière et par son dévouement sans mesure. Puisse Mère Bruyère continuer de veiller sur ses consoeurs et leur permettre de poursuivre leur généreux apport à la vie des gens d’ici par leurs diverses oeuvres de charité ainsi qu’au sein de nos communautés chrétiennes et dans notre archidiocèse. Cette nouvelle est une autre raison de laisser retentir nos Alléluias en ce temps pascal. »

Soeur Rachelle Watier, Supérieure générale des Soeurs de la Charité a commenté cette nouvelle ainsi :

 « Si aujourd’hui, c’est un grand jour plein d’émotion et de fierté pour les Soeurs de la Charité d’Ottawa, c’est aussi un jour de fête pour l’Église entière qui reconnaît notre fondatrice, Élisabeth Bruyère, Vénérable, un premier pas avant la canonisation. La sainteté de ses vertus est officiellement reconnue. Nous sommes très heureuses de partager notre grande joie avec le public. C’est aussi un grand jour pour la ville d’Ottawa, pour le Canada et pour les 185 localités où les Soeurs de la Charité d’Ottawa ont oeuvré. Brûlée par l’amour de Dieu et l’amour des vulnérables et des sans-voix, Élisabeth Bruyère, âgée de 27 ans, a changé, en 1845, le visage de Bytown. En cinq mois, elle y a établi tout un réseau de services sociaux qui n’existait pas. Femme avant son temps et à l’écoute des besoins de son temps, Élisabeth Bruyère a mis en action les changements de société qui s’imposaient non seulement à Ottawa mais à travers le monde. Aujourd’hui, ses compagnes sont toujours aux États-Unis, à plusieurs endroits en Afrique, au Japon, et au Brésil et, bien sûr, au Canada. Que la Vénérable Élisabeth Bruyère continue à être pour le monde d’aujourd’hui une source d’inspiration. Qu’elle bénisse les gens qui propagent son charisme de compassion et de charité dans toutes les sphères de la société. »

 

​Crédit pour le texte à l'Archidiocèse d'Ottawa

 

Quel sens donner à l'expression héroïcité des vertus?

Il ne s'agit pas d'actes particulièrement onéreux ou difficiles, ni de la présence de dons mystiques ou de phénomènes étrangers à la nature humaine. Les actes posés peuvent être ceux de la majorité des personnes, des actes simples de la vie courante, des actes propres à tel ou tel état de vie. La manière de les accomplir révèle un motif surnaturel de foi, d'espérance et de charité. Cette disposition vertueuse doit être maintenue avec constance, en dépit des obstacles et difficultés rencontrés au long de la vie. Il ne s'agit pas d'impeccabilité, d'absence de fragilité, mais d'une attitude d'âme dominante et confirmée à travers le comportement de la personne. Il faut ajouter à ces caractéristiques la présence de gratuité avec laquelle la serviabilité et la générosité sont pratiquées.

Depuis que la Congrégation pour les Causes des Saints a accusé réception de la Positio, une première partie de l'étude en a été faite. Et le rapport a été affirmatif.

Présentement, il est nécessaire que soit obtenu un miracle que la Congrégation pour les Causes des Saints reconnaîtrait comme authentique et vraiment attribuable à l'intercession de la Servante de Dieu.
 

De quoi s'agit-il, quand nous mentionnons le mot miracle?

Il s'agit de la guérison, relativement subite et stable, d'une maladie reconnue incurable par les médecins.

 

Visiter ce site pour en savoir plus sur le procès de béatification de Mère Élisabeth Bruyère.