Présence dans le monde



Qui
SOMMES-NOUS?

Notre présence
DANS LE MONDE

Devenir une
SOEUR DE LA CHARITÉ


 

 

 

Canada  -  Province Élisabeth-Bruyère


Au Canada, berceau de la Congrégation, le charisme de compassion est toujours vécu de façon significative et adaptée, selon les besoins des milieux où nous vivons.  Au fil des années, l’expression de ce charisme s’est transformée.  Les changements sociaux, ainsi que la rareté de nouvelles vocations et l’avancée en âge des religieuses ont nécessité un grand discernement dans la manière d’actualiser le charisme qui nous est propre.  Comme vous pourrez le constater en navigant sur ce site, l’Église et la société canadienne, spécialement dans les provinces de l’Ontario et du Québec, bénéficient d’une présence et d’une action significative des Sœurs de la Charité d'Ottawa de la province Élisabeth-Bruyère. Nous retrouvons principalement leur implication dans les domaines suivants : engagements pastoraux vécus en paroisse ou dans d’autres secteurs tels que les résidences pour personnes âgées, les hôpitaux, les groupes de ressourcement et de croissance.  De plus, plusieurs religieuses s’impliquent dans des œuvres sociales déjà existantes où elles vivent une grande solidarité avec les responsables de ces organismes.  Nous ne pouvons garder sous silence le grand dévouement de celles qui assurent la cohésion, l’harmonie et la qualité de vie à l’intérieur de la Congrégation, élément essentiel et favorable à l’expression de notre charisme de compassion.

 

Statistiques  2016

 

Diocèse Maisons Religieuses
Ottawa 8 215
Gatineau-Hull 1 13
Pembroke 2 6
Mont-Laurier 1 2
Rouyn-Noranda 1 3
Trois-Rivières 2 16
Sault Sainte-Marie 1 3

 

Fondation 1845

1845-1876

 

20 février 1845        

Arrivée à Bytown (aujourd'hui Ottawa) de Sœur Élisabeth Bruyère avec trois consoeurs - les Sœurs Thibodeau, Rodriguez et Saint-Joseph - une postulante, Élisabeth Devlin et une aspirante, Mary Jones.

 

1845     À peine arrivées, Élisabeth Bruyère et ses compagnes ouvrent une école, un hôpital, un orphelinat et un foyer d'accueil pour personnes âgées.  Sans tarder, elles organisent les visites à domicile, des cours du soir pour les mamans et répondent aux nombreux appels d'une population en souffrance.

 

1847     Ouverture du foyer Saint-Raphaël, à Bytown, pour les personnes émigrées sans emploi.

 

1848-1851     Ouverture du pensionnat établi à Saint Andrew, près de Cornwall, en Ontario.

 

1849     Ouverture du premier pensionnat à Bytown, sur la rue Saint-Patrick.

 

1858-1902     Ouverture du collège Saint-Joseph, à Ottawa.

 

1865-1970     Ouverture de l’orphelinat Saint-Joseph (français) à Ottawa, sur la Terrasse Rideau, devenu le foyer de l’Enfance, puis résidence Saint-Joseph pour les Sœurs âgées en 1968.

                    

1865-1879     Ouverture de l'Académie Sainte-Marie.

 

1866     Ouverture de l’Hôpital Général d'Ottawa qui devient, en 1980, le Centre de santé Élisabeth-Bruyère.  II abrite le couvent Saint-Luc jusqu'en 2016 et de  1983 à 1998, la Maison provinciale Élisabeth-Bruyère.      

             

1866-1887     Ouverture de la Mission Saint-Claude.

 

1867-2008     Ouverture du couvent Notre-Dame-de-la-Merci (pensionnat) à Aylmer-Est, au Québec.  Il devient, en 1968, une résidence pour sœurs âgées.   En 2000, il est loué pour en faire un centre pour abriter des œuvres multiples.

                      

1867-1999     Ouverture du couvent Notre-Dame-de-Bonsecours (pensionnat-institut familial) à Montebello, au Québec, jusqu'en 1972.  Les religieuses résident à Montebello jusqu'en 1999.

 

1869-1971     Ouverture du pensionnat Notre-Dame-du-Sacré-Cœur, sur la rue Rideau, à Ottawa, en Ontario.

                       

1869-1972     Ouverture du couvent Saint-Laurent, à Buckingham, au Québec.

                     

1870-2015      Ouverture d’un couvent, d’un pensionnat et d’une école privée  à Hull, qui prennent le nom d’Académie Notre-Dame-de-Grâce.   En 1909, ouverture de l’École normale Saint-Joseph.  Celle-ci devient l’école secondaire Saint-Joseph en 1968,  puis en 2001 on le nomme Collège Saint-Joseph de Hull.  La résidence des sœurs prend le nom de couvent Saint-Joseph à compter de 1985.

                        

1870-1973     Ouverture du couvent Notre-Dame-du-Désert, à Maniwaki, au Québec.

 

1871     Ouverture de l’hospice Saint-Charles à Ottawa, en Ontario. Fermé en 1966.  Oeuvre transférée à Orléans en 1967, sous l'appellation résidence Saint-Louis.

 

1872-1966     Ouverture du couvent Saint-François-de-Sales, à Pointe-Gatineau, au Québec.

 

1875-1968     Ouverture du couvent Saint-François-Xavier, à Saint-François-du-Lac, au Québec.  Dernière fondation de Sœur Élisabeth Bruyère.

 

1876, 5 avril     Mort de Mère Élisabeth Bruyère

 

Les années 1876-1900

 

Mère Élisabeth Bruyère lègue un héritage précieux à la Congrégation des Soeurs de la Charité et fait figure de grande fondatrice chargée d'incarner la vie par le biais de nouvelles fondations.

La Congrégation continue de s'accroître. Ainsi trois nouveaux établissements vont prendre forme:

 

1878-1926     l'Hôpital Général de Pembroke en Ontario.

 

1878-1987     l'hôpital Notre-Dame-des-Sept-Douleurs à Mattawa en Ontario.

 

1878-1975     le Pensionnat Saint-Louis, Pointe-du-Lac au Québec.

 

Viendra ensuite:

 

1879-1913     Ouverture de l'Asile Bethléem pour les enfants abandonnés de la ville d'Ottawa.

 

1880-1903     Une épidémie de variole se répand dans ce même lieu. Les soeurs, à l'affût de tous les besoins, ouvrent l'hôpital Sainte-Anne pour venir en aide aux malades.

 

1886-1970     La ferme d'Youville, achetée par la Communauté à Ottawa, procure aux soeurs de la Maison mère les produits alimentaires. De plus, plusieurs religieuses profitent de ce site de choix comme lieu de repos.

 

1886-1909     Une résidence à l'Évêché d'Ottawa héberge les soeurs qui y effectuent certains travaux domestiques.

 

1887     Ouverture de l'hôpital Sainte-Famille, lequel sert de résidence pour les soeurs et de classe pour les enfants.

 

1887-2007     Ouverture du couvent Sainte-Anne à Embrun en Ontario dans le but d'enseigner à l'école séparée.

 

1890-2013     La Congrégation entreprend la construction du couvent Notre-Dame-du-Rosaire à Ottawa/couvent Saint-Vincent.

 

1891-1988     À Hawkesbury en Ontario, l'Académie du Sacré-Coeur ouvre ses portes pour recevoir 244 élèves dont 50 de langue anglaise. Trois religieuses sont en poste.

 

1894-1987     Le couvent Sainte-Euphémie à Casselman en Ontario accueille trois religieuses pour enseigner à 150 enfants. En 1897, le feu dévaste le village et les fermes environnantes. Le lendemain du sinistre, les religieuses retournent à la Maison mère ne laissant derrière elles que les ruines calcinées. Les soeurs reviendront à Casselman en 1904.

 

1896-1965     Le 31 août 1896, cinq soeurs s'installent au couvent du Sacré-Coeur/Pensionnat d'Youville à Rockland en Ontario. Le 8 septembre suivant, elles inscrivent 264 élèves, garçons et filles.

 

1896-1975     Quatre soeurs sont envoyées par la Congrégation à l'hôpital Saint-Joseph de Sudbury en Ontario.

 

1898-1926     Un hôpital s'impose au Sault Sainte-Marie en Ontario. Le 12 septembre 1898, les fondatrices quittent la Maison mère. Et le 28 septembre 1899, on procède à l'ouverture officielle de l'Hôpital Général.

 

1900-1962     Débuts précaires et pénibles lors de la fondation de l'école Saint-François-d'Assise, à Ottawa en Ontario. Une résidence pour les religieuses enseignantes est construite à proximité de cette école. Cette oeuvre connaîtra dans l'avenir des progrès marqués.

 

Pour poursuivre vos recherches sur la Présence de notre Congrégation au Canada, veuillez vous référer au service de nos Archives:  archisco@scogen.org